bouddhisme, niort, deux-sèvres, méditation, spirituel, lama, tibet, tibétain, kagyu, ktt

 

Le KTT des Deux-Sèvres

Centre d’étude et de méditation du bouddhisme tibétain
Relié à Dhagpo Kagyu Ling, siège européen de la lignée bouddhiste Karma Kagyu
(sous la bienveillance spirituelle du 17ème Karmapa Trinley Thayé Dordjé et de Kunzig Shamar Rinpoché)

 

La pratique du Bouddhisme

Le KTT: un centre bouddhiste près de chez vous

Que signifie KTT ?

Pourquoi un KTT ?

Comment fonctionne un KTT ?

Les enseignants

 

Quelques questions

 
 

La pratique du Bouddhisme

L’enseignement du Bouddha est un chemin spirituel qui nous permet de développer la clarté de l’esprit, de vivre plus lucidement, et, par là, de nous ouvrir aux autres. Selon le Bouddha, chaque être a en lui un potentiel de sagesse, voilé par les émotions, les habitudes mentales, la confusion. Mettre en pratique cet enseignement nous amène à dissiper progressivement les voiles de l’esprit et à faire murir nos qualités éveillées. Que ce soit dans la rencontre avec les autres, dans l’activité ou par la méditation, toutes les situations de la vie deviennent un matériau d’éveil, une opportunité d’accomplir son propre bienfait et celui des autres. La pratique du bouddhisme nous permet de mieux vivre et ultimement, grâce au développement de l’amour et de la compassion, d’accomplir un but spirituel: la réalisation de l’éveil pour le bien de tous les êtres.

 
Le Bouddha Shakyamuni

HAUT DE PAGE

 

Le KTT: un centre bouddhiste près de chez vous

Un KTT est un lieu de rencontre. Les personnes qui sont engagées sur la voie bouddhiste peuvent y pratiquer ensemble et partager leur expérience de l’enseignement du Bouddha. Ainsi, la vie d’un KTT est rythmée par des séances de méditation et des pratiques de groupe régulières. C’est aussi un lieu qui permet de recevoir la visite de lamas qualifiés pour guider sur le chemin spirituel tous ceux qui le désirent.

Il permet aussi de rendre le Dharma (enseignements du  Bouddha) disponible sur place pour ceux qui n’auraient pas l’occasion de se déplacer dans d’autres centres bouddhistes tels que Dhagpo Kagyu Ling. Il s’agit de mettre le Dharma à disposition de tous. C’est pourquoi sont organisés des conférences publiques et des stages au cours desquels sont transmis les enseignements du Bouddha.

«Le rôle d’un centre bouddhiste est de semer, chez le plus grand nombre d’êtres, une graine qui mûrira sous la forme de l’éveil. La motivation est toujours l’accomplissement du bienfait des autres, le souhait que tous les êtres puissent atteindre l’éveil aussi vite que possible» (Guendune Rinpoché)

«Un KTT est un espace de découverte et d'étude des valeurs du bouddhisme. La mise en œuvre simple de cet enseignement dans notre vie quotidienne est source d'harmonie, de détente, de soutien et de bien-être. Sur cette base, nous pouvons, pas à pas, cheminer dans la direction de l'éveil.» (Jigmé Rinpoché)

 
Texte du Dharma

HAUT DE PAGE

Que signifie KTT?

KTT est le sigle de Karma Teksoum Tcheuling, ce qui signifie en tibétain « lieu rattaché à la lignée Karma Kagyu, où sont transmis tous les aspects de l’enseignement du Bouddha».

  • KARMA: implique que le centre est placé sous la responsabilité spirituelle du Gyalwa Karmapa
  • TEKSOUM TCHEU: fait référence à l’ensemble des enseignements transmis par le Bouddha pour montrer la voie de l’éveil
  • LING: lieu

HAUT DE PAGE

 

Pourquoi un KTT?

Chaque année, depuis 1977, un nombre croissant de personnes venues de toutes les régions de France, se rencontrent à Dhagpo Kagyu Ling en Dordogne pour écouter les enseignements du Bouddha.

Très vite, certaines d’entre elles émettent le souhait de pouvoir se retrouver pour pratiquer ensemble dans leur région, près de leur domicile.

D’autre part, de nombreuses personnes intéressées par une recherche spirituelle n’ont pas l’occasion de rentrer en contact avec l’enseignement du Bouddha, soit par manque d’information, soit par impossibilité de se rendre dans un centre éloigné de chez elles.

C’est pour répondre à ces diverses aspirations que les KTT ont été créés à la demande du 16ème Gyalwa Karmapa.

Antennes de Dhagpo réparties dans toute la France et en Europe, ils permettent d’enraciner le Dharma dans la vie quotidienne de chacun.

A ce jour, il existe en France plus d’une cinquantaine de KTT.

HAUT DE PAGE

 

Comment fonctionne un KTT?

Le KTT est une association loi 1901, à but non lucratif, qui n’emploie pas de salariés.

Il fonctionne grâce à la générosité de celles et ceux qui participent à la vie de l’association et donnent de leur temps. Les seules ressources de revenus du KTT sont les adhésions de ses membres et les dons. C’est ainsi que sont couverts les frais de fonctionnement.

Cependant, pour faire face aux dépenses occasionnées par la visite des lamas (frais de déplacement, location de salle, etc …), une participation aux frais peut être demandée lors des stages et conférences.

HAUT DE PAGE

 

Les enseignants

Les enseignants occidentaux ont été formés par le maître de sagesse Guendune Rinpoché. Les lamas et drouplas de Dhagpo ont effectué en général deux retraites spirituelles de trois ans et  ont acquis en profondeur l’expérience du Dharma. Ils sont à même, en tant que lamas et en tant qu’occidentaux, de nous guider d’une façon directe et appropriée sur le chemin.

Les enseignants tibétains qui visitent aussi de temps en temps les KTT sont tous des disciples expérimentés du 17ème Gyalwa Karmapa, Trinley Thayé Dordjé.

Dans le bouddhisme, l’essence de la transmission est incarnée par le maître spirituel lui-même. La relation entre le maître et le disciple s’approfondit jusqu’à ce que le disciple ait acquis la connaissance directe et intérieure du sens profond.

               


La Sangha de Dhagpo 

Lama Guendune Rinpoché

HAUT DE PAGE

 

Quelques questions

Q: Faut-il être bouddhiste pour assister aux enseignements des lamas?
Les conférences publiques et la plupart des enseignements donnés par les lamas sont ouverts à tous, bouddhistes ou non.
Seuls quelques enseignements plus particuliers sont destinés uniquement aux personnes déjà engagées sur la voie bouddhiste.

Q: Quelles sont les pratiques bouddhistes?
On distingue la méditation silencieuse, appelée «chiné» ou «pacification mentale», et les rituels tels que Tchenrézi .
Chacun peut participer à ces sessions.

Q: Je ne sais pas encore si je vais m’engager dans cette voie spirituelle, mais je souhaiterais rencontrer un lama, est-ce possible?
Le rôle du KTT est de mettre le Dharma à la disposition de tous ceux qui le souhaitent et en particulier d’organiser la venue de lamas pour des conférences et des stages.
A cette occasion, tous ceux qui en font la demande peuvent avoir un entretien individuel avec le lama.

HAUT DE PAGE